Accueil > Artistes > JAMES Charley


JAMES Charley



En savoir plus

Si vous n'arrivez pas à vous souvenirs de vos cauchemars, les fantasmagories graphiques de Charley James sont là pour matérialiser vos terreurs et vos déséquilibres psychiques.

Parfois abstrait, parfois figuratif, le chaos digital de Charley James, mêlant fractales perverses et déformations psychédéliques coulera sournoisement dans vos neurones.

La sorcellerie d'Aleister Crowley, les créatures de Lovecraft ou les délires de P.K.Dick font partie de l'ADN numérique de Charley…


"Mes dons remarquables pour les arts plastiques apparurent dès ma plus tendre enfance.
Déjà, je manifestais un talent exceptionnel. A trois ans, je gravais dans la purée, à la fourchette, des Klee qui stupéfiaient ma famille."

Roland Topor







Biographie



En savoir plus

Pierre JAMIN alias Charley James, né en 1960, doit ce pseudonyme à son grand-père, artiste de cabaret, qui l'utilisait déjà pour amuser, par ses tours de magie, les congrès de la SFIO et Léon Blum.

Après une adolescence, en région parisienne, où il s'initie à la sérigraphie et édite avec un camarade de lycée un fanzine de BD, il se dirige vers le cinéma d'animation et co-réalise des court-métrages qui rafleront des multitudes de prix.

Passionné très tôt par les machines comme extension du domaine de la création, il possède pendant les années 80, les premiers synthétiseurs, sampleurs et bien sur le computer comme maître de cérémonie. La souris et les mégas octets sont inscrits à jamais dans son ADN, musique électronique, dessin électronique, voyage et rêverie électronique.
Charley se met au service d'autres artistes ou d'autres médias comme la télévision, où il sévit comme réalisateur à Canal+ pour Le Mensomadaire, l'émission déjantée de courts-métrages ou bien en faisant partie du bureau l'Etrange Festival.
Parallèlement, il accumule sur des disques durs, des embryons de projets.
En 2013, Charley décide d'ouvrir ces tiroirs numériques. Il lui faut encore une bonne année pour épurer sa technique et au printemps 2014 il livre sur des blogs ou des réseaux sociaux, ses premiers tableaux numériques.

Les retours sont plus qu'encourageants avec des projets de couvertures de livres, de disques et des expositions sont programmées dans des lieux où se côtoient le rock gothique, l'électronique et tous les amoureux de Lovecraft et de Philip K.Dick (Le Dernier Bar, Le 4 éléments, La Cantada etc…).





Oeuvres de l'artiste


Nos oeuvres Coups de Coeur